5 conseils pour éviter la page blanche…

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Quel blogueur n’a jamais été confronté à un jour calme, plat, vide de tout buzz, de toute nouveauté ? Oui, mes chers compatriotes, nous avons tous du faire face, un jour ou l’autre, à une journée comme celle-ci. Une journée durant laquelle notre page est restée désespérément blanche, une journée durant laquelle nous n’avons rien [...]

Quel blogueur n’a jamais été confronté à un jour calme, plat, vide de tout buzz, de toute nouveauté ? Oui, mes chers compatriotes, nous avons tous du faire face, un jour ou l’autre, à une journée comme celle-ci. Une journée durant laquelle notre page est restée désespérément blanche, une journée durant laquelle nous n’avons rien trouvé à bloguer. Mais heureusement, grâce à votre humble serviteur, ces tristes moments appartiennent désormais au passé…

Et oui car même lorsque les journées sont calmes et tristes, il est toujours facile de trouver un sujet d’article. Ces quelques conseils que je m’apprête à vous dispenser ne sont que le reflet de mes propres découvertes. Cette liste ne sera sans doute pas complètement exhaustive mais si ça a marché pour moi, ça devrait le faire pour vous.

Ne jamais forcer les choses

Pour beaucoup, l’écriture est une passion qui se travaille, qui s’entretient. En toute logique, plus vous écrirez et mieux vous le ferez. Attention cependant, car cela ne veut certainement dire que vous devez vous forcer à écrire. Lorsque l’inspiration ne vient pas, lorsque vous vous trouvez confronté à l’angoisse de la page blanche, ne vous contraignez pas à quoi que ce soit. En effet, quoi qu’on en dise, l’inspiration finit toujours venir et souvent au moment où l’on s’y attend le moins.

D’autant plus que c’est exactement en vous obligeant à écrire un billet que vous finirez par écrire de la merde. Or, si les paroles s’envolent, les écrits restent. Y compris lorsqu’ils sont lamentables, inintéressants et vides de sens. N’oubliez pas que s’il est facile de plaire à ses lecteurs, il est tout aussi aisé de leur déplaire. Mieux vaut passer une journée sans rien publier plutôt que de balancer un mauvais billet sur le web.

S’inspirer de son quotidien

Les blogueurs s’appuyant sur l’actualité comptent généralement un peu trop sur leur veille. Aussi, lorsqu’ils ne parviennent pas à trouver un sujet, ils se contentent le plus souvent d’attendre que leur Reader se remplisse un peu. C’est humain, cela m’est souvent arrivé mais ce n’est pas l’idéal. Non, car dans ce contexte, le blogueur devient passif face à l’information. Or justement, son rôle est de diffuser des choses.

Les meilleurs billets, ou tout du moins ceux qui rencontrent le plus de succès, proviennent du quotidien du blogueur. Lorsque vous ne savez pas quoi écrire, essayez simplement de penser à votre journée, à la veille, à la semaine dernière. Avec un peu de chance, un évènement attirera plus votre attention qu’un autre. Si tel est le cas, prenez cet évènement et faites un effort pour en déterminer la substantifique moelle et ainsi trouver le sujet de votre billet.

L’écriture automatique

Les idées défilent souvent à une grande vitesse dans le cerveau humain, si bien que certaines d’entre elles finissent par passer à l’as. C’est ainsi, certaines idées se mélangent ou par masquent d’autres idées qui avaient pourtant beaucoup de potentiel. Dans ce contexte, le pouvoir de l’écriture automatique n’est pas à négliger.

Asseyez-vous donc confortablement à votre bureau, une feuille de papier sous les yeux et un stylo à la main. Commencez par écrire tout ce qui vous passe par la tête sous la forme d’une liste. Après quelques  dizaines de minutes, observez attentivement le résultat de l’expérience. Contentez-vous de barrer les idées saugrenues qui ne vous sont d’aucune utilité. Au fur et à mesure, les idées les plus intéressantes finiront par se démarquer du lot. Là encore, certaines d’entre elles pourront sans doute faire l’objet d’un billet.

Se vider la tête

Comme mentionné au début de ce billet, se contraindre à écrire n’est généralement pas une solution viable. Dans le meilleur des cas, cela bloquera votre inspiration. Dans le pire, cela vous mettra en colère et, depuis le temps, nous savons tous très bien que la colère est mauvaise conseillère. Comme n’importe quel muscle, il convient ainsi d’oxygéner son esprit. De lui laisser un peu d’air, afin qu’il se ressource et se remette en marche.

N’hésitez jamais à sortir faire un tour. Allez donc vous balader en ville, faire vos courses, boire un verre, prendre la voiture et rouler sans aucune destination particulière, sortir le chien, ce genre de choses. Votre esprit se mettra à vagabonder, il passera du coq à l’âne, jusqu’au moment où vous tomberez sur une bonne idée, sur un bon sujet.

Prenez de l’avance

S’il est vrai que l’inspiration se fasse parfois désirer, il est tout aussi vrai qu’à d’autres moments, elle ne cesse de déferler sur vous. Ces instants privilégiés donnent souvent naissance à toute une flopée d’idées, qui viennent s’entrechoquer dans votre esprit et auxquelles il est même parfois difficile de faire face. Sachez profiter au maximum de ces quelques minutes et n’hésitez donc pas à coucher vos idées quelque part.

Plus généralement, il est également conseillé de préparer ses billets à l’avance. Si vous manquez de temps, vous pouvez vous contenter d’un bref résumé, sur lequel vous reviendrez plus tard. Le tout étant, bien entendu, d’en écrire assez pour retrouver facilement son idée. A noter qu’il peut aussi être intéressant d’avoir toujours sur soi un carnet (le truc en papier) où noter ses idées.

Si malgré ces conseils l’inspiration ne vient toujours pas, alors laissez tomber : ce ne sera tout simplement pas pour aujourd’hui. Profitez simplement de votre journée, reposez-vous, laissez de côté vos billets, votre blog, vos communautés et pensez un peu à vous. Trop de pression, c’est mauvais. Au travail, c’est certain, mais encore plus dans notre vie de tous les jours et dans nos passions.


Posted: 2008-10-18 11:30:04


Read Full Article
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir